D’un point de vue environnemental, on peut parler de l’existence de deux types de sources d’énergie : renouvelables et non renouvelables. 

Les énergies dites renouvelables (soleil, vent et eau), sont celles qui peuvent être utilisées en permanence car elles sont inépuisables, contrairement aux sources non renouvelables (pétrole ou charbon). 

Caractéristiques des sources d’énergie renouvelables et leurs types

Les sources d’énergie renouvelables se caractérisent par :

  • Son utilisation a un très faible impact sur l’environnement. Aucun déchet n’est généré.
  • Ce sont des sources d’énergie illimitées ou inépuisables, car elles ne s’épuisent pas avec leur consommation.
  • Ce sont des sources d’énergie indigènes.

Parmi les types de sources d’énergie renouvelables ou non épuisables, on peut citer : l’énergie solaire, l’énergie éolienne, l’énergie hydroélectrique, la biomasse et les biocarburants, la géothermie et celle générée grâce aux vagues, marées et courants marins.

Énergie solaire

C’est l’énergie obtenue directement du Soleil (qui est, en même temps, à l’origine de toutes les énergies renouvelables). Selon le mécanisme d’utilisation utilisé, de la chaleur ou de l’électricité peut être obtenue.

L’énergie solaire photovoltaïque : c’est l’utilisation de l’énergie qui vient du Soleil et sa transformation en énergie électrique. Le courant électrique produit peut être directement consommé, stocké dans des piles ou accumulateurs ou adapté pour être incorporé au réseau électrique.

L’énergie solaire thermique : consiste à profiter de l’énergie reçue du Soleil pour obtenir de la chaleur, et peut être utilisée pour climatiser des bâtiments, produire de l’eau chaude ou pour des applications industrielles.

Énergie solaire thermoélectrique : dans les centrales thermosolaires, on chauffe un fluide qui génère de la vapeur d’eau sous pression qui produit de l’électricité qui peut être injectée dans le réseau électrique.

Qu’est ce que l’autoconsommation ? 

L’une des options que permettent le solaire photovoltaïque et l’éolien de petite puissance est de produire leur propre électricité, ce que l’on appelle l’autoconsommation. A travers cette autoconsommation :

La consommation d’énergie produite par l’installation d’énergies renouvelables est rendue possible à des moments où son utilisation est requise dans les bâtiments et les habitations.

Il est permis que, lorsque l’énergie n’est pas nécessaire, car il n’y a pas de consommation d’électricité, elle puisse être versée dans le réseau électrique.

L’énergie éolienne

Elle consiste à profiter de l’énergie du vent, à travers ce qu’on appelle des éoliennes ou des moulins. L’éolienne est l’élément principal de ce système d’énergie renouvelable, la plus courante étant celle qui convertit l’énergie du mouvement de l’air en énergie électrique qui est finalement transmise au réseau électrique. Les installations éoliennes typiques sont de petits parcs éoliens isolés du réseau électrique et des centrales éoliennes ou des parcs éoliens connectés au réseau électrique.

De petites installations éoliennes isolées du réseau électrique utilisent des batteries pour stocker l’électricité produite pour une consommation ultérieure, par exemple dans les maisons. Ces petites installations sont de faible puissance et peuvent être complétées par d’autres systèmes renouvelables comme le solaire photovoltaïque.

Les installations éoliennes de faible puissance (ainsi que les installations d’énergie solaire photovoltaïque) permettent l’autoconsommation d’énergie électrique par tout consommateur, c’est-à-dire qu’elles peuvent générer leur propre énergie électrique.